Viens on s’envole – Vas-y on tombe

T1-StDenis

Nous ne ferons que chasser l’auroch et traquer les erreurs. Nous irons cueillir les myrtilles les indicateurs ou les airelles sauvages semer des graines semer des notions remonter le moral des groupes et les complications systémiques. Nous ne ferons que mourir et donner la vie à d’autres consciences de façon charnelle esthétique ou transcendantale. La souffrance des doigts sur le manche de la serpe la blessure du cœur sous l’insulte de l’acheteur, l’échec musculaire soulever pousser tracter hisser du soir au matin des charges écrasantes les heures creuses la brûlure l’ennui la soumission calculée du lâche au courage maniaque du tyran la douleur de l’effort la fatigue avant l’oubli font partie du jeu qui consiste à reconnaître par le seul acte de boire et de recracher les émanations du ciel – par le fait d’absorber un peu d’air encore à reconnaître à valider l’exquisité des jours comme le flamboiement des nuits déception comprise. Nous ne formerons jamais qu’un et nos vies seront louange ou ne seront que des mains courantes ou ne seront que des chiffres ou seront moins que rien le temps passé à rechercher la  distinction sera comme un orage inerte stagnant négligeable et sans fruit sans trace ni légende le reste est tentation.

2 réflexions sur “Viens on s’envole – Vas-y on tombe

Ce que vous en dites

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s