Ranaivoarivony, Soudoplatoff, Yvon

© Anne-Sophie Soudoplatoff - http://www.annesofilms.com/
© Anne-Sophie Soudoplatoff – http://www.annesofilms.com/

Je l’ai dit ce matin, en entretien d’embauche : « Les grands livres m’ont marquée à jamais. Il m’est impossible d’envisager l’écriture autrement que comme un dialogue aussi exigeant que vital avec des écrits qui ont demandé du temps à leurs auteurs, beaucoup de temps, de courage et d’oubli de soi et des marottes contemporaines jusqu’à écrire à mon tour et publier moi-même des textes qui ne répondent qu’à mes attentes, et aux attentes de ceux qui, s’ils existent, partagent mon degré d’exigence. »

Aujourd’hui je sais qu’ils existent, ces cœurs intraitables, parfois tout près de moi, parfois plus insus.

Le Stupéfiant ne m’appartient plus. Il a trouvé ses lecteurs, ses traducteurs en images, en musique, en souffles de voix, en toute confidentialité.

Et je peux à présent mourir, c’est-à-dire vivre, c’est-à-dire écrire (c’est-à-dire écrire.)


Ce que vous en dites

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s